Senda Urbana de Les Aromes

senda roja

Point de départ et d’arrivée: Parc Joan Fuster

 Distance:5,1 km.

 Temps estimé:1,03 hora.

Différence maximale: 15,6 m.

Difficulté technique: Fácil.

Parc Joan Fuster Parc Joan Fuster
Parc Joan Fuster2 Parc Joan Fuster2
Alqueria Laborde Alqueria Laborde
Alqueria Laborde2 Alqueria Laborde2
Alqueria Laborde2 Alqueria Laborde2
Alqueria del Gall Alqueria del Gall
Pota d'elefant Pota d'elefant
Línia Ferrocarril Línia Ferrocarril
flora flora
vía ferrocarril vía ferrocarril

Comment arriver:

urbanetUrbanet: Arrêtez chaque 30min en C.Salud Corea. Linea 3  

icono marina gandienseMarinaArrêtez chaque  15min en  C.C.Carrefour.

bicicletaSaforBici: Station al Parc Joan Fuster.

Itinéraire:

Télécharger en: KML
GPX
PDF

La Senda dels Aromes ou Senda Roja (Le Sentier des Arômes ou Sentier Rouge) est une route circulaire qui commence au Parc de Joan Fuster et continue jusqu’au grand canal de Sant Nicolau, situé au Grau de Gandia. En chemin, nous découvrirons les arômes enivrants des plantes aromatiques, telles que le thym, le romarin, la fleur d’oranger et une espèce de thym autochtone appelée pebrella.

 Parc de Joan Fuster

Nous commençons le sentier, Senda Roja, depuis le Parc Joan Fuster, une frontière verte qui entoure et délimite la ville avec les quartiers résidentiels à villas qui arrivent jusqu’au Grau. Nous nous arrêtons pour admirer le palmier à huit bras qui a été replanté là il y a quelques années, mais qui provient du jardin devant l’Ajuntament de Gandia

Le trajet en direction à L’Avinguda del Grau, passe devant l’Alqueria Laborde qui renferme tout un jardin botanique avec des arbres très originaux.

 Els aromes de l’avinguda del Grau

Un grand magnolia nous indique où tourner vers l’Avinguda del Grau, direction au Port. Sur cette large avenue ensoleillée, une piste cyclable a été aménagée jusqu’au bout de la Platja Nord.

Dans notre promenade, nous pouvons nous régaler avec les arômes des plantes, des fleurs et de la mer en même temps que nous pouvons connaître les vieilles fermes du verger de Gandia, vestiges de son passé rural et bourgeois comme l’Alqueria del Gall et l’Alqueria dels Peiró.

La ferme valencienne est généralement rectangulaire. Certaines sont formées par deux carrés, l’un intégré dans l’autre, avec des façades lisses. Au rez-de-chaussée se trouvait ce qui constituait l’habitation; l’étage supérieur servait autrefois au stockage des récoltes et à l’élevage des vers à soie.

Tout au long du chemin, nous apercevrons différentes plantes aromatiques qui poussent de façon sauvage dans nos montagnes. Quelques-unes sont spécialement appréciées par les habitants de cette région, due à leur valeur et leur usage gastronomique pour faire des infusions et des liqueurs d’herbes: le romarin (Rosmarinus officinalis), le thym (Thymus vulgaris), la sariette (Satureja obovata) ou le thym autochtone appelé pebrella (Thymus piperella), une espèce qui ne pousse que dans la Communauté Valencienne.

 El Barranc de Sant Nicolàs          

L’avenue se termine à l’entrée du Grau de Gandia, juste au rond-point du Molí de Santa María (Moulin…). Nous tournons à notre gauche pour aller à l’embouchure du Barranc de Borrell ou Beniopa (nota : ravin de…), ici appelé le Barranc de Sant Nicolau, un lieu particulier qui ressemble à un petit estuaire où l’eau de la mer entre. Nous continuons le sentier qui longe le rivage du ravin au début pour arriver à l’urbanisation des villas récemment construites.

De l’embouchure de la rivière jusqu’ à ce que l’eau salée de la mer stagne dans le ravin, nous pourrons observer des oiseaux qui y vivent et qui font leurs nids dans les zones humides voisines, tout en profitant de ces eaux basses, riches en poissons.

Camí fondo

Après avoir traversé l’urbanisation, la route s’ouvre à nouveau au milieu des orangers, où l’arôme des fleurs nous rappelle que nous marchons sur une terre de champs et de canaux d’irrigation, de fermes et de vergers, de palmiers et de roseaux… Un territoire conquis et reconquis par les chrétiens et les musulmans qui, depuis le château, Castell de Bairén, en arrière-plan, encadrent un paysage méditerranéen qui a perduré jusqu’ à nos jours.

Avant de terminer l’itinéraire, la route traverse la voie ferrée Carcaixent – Gandía, l’une des trois connexions dont la ville comptait au moment de la prospérité économique, venue de l’exportation de produits agroalimentaires des régions voisines

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies