Senda Urbana dels Ullals

senda verda

Point de départ et d’arrivée:
Parc Joan Fuster.

Distance: 6,9 km.

Temps estimé: 1 hora i 23 minutos.

Différence maximale: 13,7 m.

Difficulté technique: Modérée.

Comment arriver:

urbanetUrbanetArrêtez chaque 30´ en C.SaludCorea.Linea 3  
Marina: Arrêtez chaque 15´en  C.C.Carrefour.
 bicicletaSaforBici: Station al Parc Joan Fuster.

Itinéraire:

Télécharger en:KML
GPX
PDF

Le sentier, Senda Verda, doit son nom à la couleur émeraude des sources d’eau douce. Un parcours circulaire situé dans la partie nord de la ville qui commence au Parc Joan Fuster et qui continue à travers un chemin verdoyant qui nous mène à l’Alqueria del Duc. Ce trésor caché au milieu des orangers est considéré le poumon naturel de Gandia.

Cet environnement est composé par plusieurs étangs qui proviennent du jaillissement de nombreuses sources d’eau douce de la région, et qui ont favorisait une riche biodiversité naturelle de flore et faune que nous pouvons découvrir au Centre d’Interpretació dels Ullals, Aula Natura .

 

Parc de Joan Fuster

Le parcours commence dans le parc urbain de Joan Fuster, un chemin verdoyant qui sert de muraille verte entre le centre-ville et les zones résidentielles croissantes de l’est. Ce parc fut créé dans le but d’ouvrir des couloirs verts qui relient la ville à son environnement naturel.

Par la voie piétonne de l’Avinguda de la Mar, nous arrivons à un rond-point et nous continuons dans les rues du nouveau quartier résidentiel, Porta del Mar, formé par des villas et des maisons à jardins.

   Xarxa de Sèquies

En dehors du centre-ville, nous traversons une pente causée par le grand canal de Beniopa, tout un phénomène hydrogéologique. Il s’agit d’un système qui permet de récupérer et de profiter les ruissellements du cycle de l’eau.

Une fois arrivé à ce point, il y a une bifurcation où nous pouvons choisir l’une des deux voies. Cependant, pour préserver la connexion de cette route circulaire, nous vous recommandons de prendre le chemin à gauche.

Ce tronçon du sentier, parmi les orangeraies, est très attrayant. Il s’agit d’une promenade qui devient une expérience fantastique et véritablement valencienne si nous la parcourons pendant la floraison de l’oranger, grâce à l’arôme doux et intense de sa fleur.

Tout au long du parcours, nous pouvons observer le système actuel d’irrigation qui draine les marais: plus de 22 km soutenus par l’ancien réseau de canaux d’irrigation, dont les plus longs sont le draineur de Xeresa (2,7 km), le canal de l’Auir (2,8 km), le canal Nova (2,9 km) et le canal du Rei (2,3 km).

Els Ullals

Le chemin nous mène à une épaisse forêt connue comme l’Alqueria del Duc. Ce parage, à la riche biodiversité naturelle de flore et faune, est formé par des petits étangs circulaires d’une certaine profondeur provenants de nombreuses sources.

Les ullals sont des sources d’eau douce qui émergent du sous-sol, un phénomène naturel typique du littoral valencien et très vulnérable à l’action humaine. C’est la raison pour laquelle il s’agit d’un espace ayant une stricte réglementation d’usage qui assure sa protection.

Au sein des écosystèmes de La Marjal, les sources d’eau douce sont d’une grande valeur écologique, puisqu’elles possèdent une eau de qualité tout au long de l’année, même pendant les années de forte sécheresse.Dans la zone du Pla de les Fonts nous comptons un total de treize sources d’eau douce.

Ce site de marais est aménagé avec des passerelles et des chemins qui permettent aux passants d’enchainer l’Ullal de l’Estany et l’Ullal de la Perla, deux étangs nourris par l’eau souterraine de l’aquifère karstique du massif, El Massís del Mondúber et de l’eau des canaux, des ravins et des pluies. Nous pouvons observer de la végétation de rivage, telle que le peuplier, le tilleul ou le saule pleureur, ainsi que la flore typique des marais.

Toute cette verdure délimite et entoure le site où habitent différentes espèces d’oiseaux, comme le canard royal ou colvert, ou l’aigrette garzette.

L’Alqueria del Duc

À la sortie du circuit des étangs, nous tombons sur L’Alqueria del Duc, une ancienne ferme médiévale fortifiée, construite pendant le XVIe siècle et qui va servir de résidence d’été aux ducs Borgia. Il s’agit d’un bâtiment robuste aux gros murs, de plante carrée, qui possède deux étages terminés en toiture de tuiles arabes, à charpentes de bois, et ayant un patio central.

Le caractère défensif de l’édifice est défini par la présence de trois guérites angulaires perchées aux coins du bâtiment et par les meurtrières et les trous du rez-de-chaussée. Au premier étage se trouvent les pièces de la résidence seigneuriale : un salon, une chapelle et plusieurs chambres décorées avec des matériaux luxueux.

Le coin nord-est de l’Alqueria n’a pas de guérite puisque à sa place, nous trouvons les ruines d’une tour de Mahon contraste avec le reste de l’ensemble de mortier et pierre. Il s’agit des vestiges d’une ancienne tour défensive du XVIe siècle, où probablement les patrouilles côtières se relevèrent un jour pour surveiller la côte face aux attaques des pirates barbares. Sur sa façade sud se détache un cadran solaire datant de 1780.

A côté du bâtiment se trouve le gisement archéologique d’une ancienne nécropole paléochrétienne d’où l’on peut encore admirer certains vestiges extraits lors des fouilles archéologiques.

Actuellement, le bâtiment est restauré et transformé pour accueillir un hôtel-école qui appartient à la Xarxa de Centres de Turisme de la Generalitat Valenciana . A côté, se trouve le Centre d’Interpretació dels Ullals (Aula Natura).

Nous suivrons les indications pour revenir à la bifurcation du début du sentier circulaire où nous quitterons le poumon naturel de Gandia pour reprendre le chemin jusqu’à la zone résidentielle.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies